• Accueil
 
TV-Radio résultats de votre recherche
ID Notice 4632962.001
Titre propre Fonds Festival International de Films de Femmes
Fonds Festival International de Films de Femmes
Date de diffusion 01/04/1998
Jour mercredi
Statut de diffusion Non diffusé
Heure de diffusion 00:19:00
Heure de fin de diffusion 00:20:00
Durée 00:01:00:00
Thématique Cinéma
Type de description Fonds
Générique AUTO,Buet Jackie
Descripteurs film ; documentaire ; réalisateur (réalisatrice) ; festival (Festival International de Films de Femmes de Créteil) ; femme ; condition féminine ; création artistique
Chapeau Fonds d'archives ouvert provenant du Festival international de films de femmes de Créteil. Il est constitué des "Leçons de cinéma", entretiens menés par la directrice du festival, Jackie Buet, avec des réalisatrices, monteuses ou encore actrices présentes dans la sélection du festival, de films qui ont été sélectionnés, primés ou projetés lors des éditions successives, et de la captation de différentes manifestations (colloques, tables rondes, master class, lectures...) qui se déroulent pendant le festival. Il existe également un fonds constitué de supports audio (cf fiche fonds de la chaîne DIA)
Résumé documentaire ORIGINE DU FONDS
.- Le donateur est le Festival international de films de femmes (AFIFF), créé en 1979 par Jackie BUET et Elisabeth TREHARD et situé à la Maison des Arts de Créteil, place Salvador Allende, 94000 Créteil. Le festival annuel présente des films qui reflètent le regard des femmes sur leur société. Les documents collectés correspondent aux différents aspects de la programmation du festival. Les premiers documents conservés de ce fonds ouvert datent de la première édition du festival.
.- "Les leçons de cinéma" débutent en 1998, les films primés sont conservés depuis 1979.

COMPOSITION DU FONDS
.- Contenu du fonds
* Les leçons de cinéma : entretiens menés par la directrice du festival, Jackie BUET, ou par Norma GUEVARA, avec les moyens techniques du festival, conservés pour la plupart dans leur version non montée (rushes) et parfois non traduite. Ces entretiens, réalisés pendant la période du festival à la Maison des arts de Créteil, n'ont pas été diffusés à l'exception de ceux qui figurent sur deux DVD édités en 2005 et 2009.
* Des captations réalisées pendant le festival : débats, colloques, conférences, master class, lectures, ou encore concerts
* Les films sélectionnés, primés, projetés lors du festival ou visionnés dans le cadre de la préparation de la sélection et de la programmation du festival. Cette partie du fonds est constituée de longs et courts métrages, de fictions, de documentaires, de films en version originale, version sous-titrée ou version doublée et, dans une moindre mesure, de reportages.
.- Temporalité du fonds
Le festival se déroule tous les ans en mars pendant 10 jours.
*Structure principale : la compétition internationale de films de fiction, documentaires et courts-métrages, l'autoportrait d'une actrice, la rétrospective d'une réalisatrice, une section parallèle sur un thème spécifique, des conférences, débats, colloques, projections ou encore lectures de scénario, et les "Leçons de cinéma". Des opérations (ateliers vidéo, projections...) se déroulent également tout au long de l'année.
* Les Vidéos Femmes de Créteil : chaque année un stage de réalisation est proposé à des femmes de Créteil issues de l'immigration qui réalisent chacune un film d'une minute sur un thème. Les films sont projetés pendant le festival lors d'une séance spéciale.
* Graine de cinéphage à partir de 1990 : dispositif pour les collégiens et lycéens de la région qui participent à des ateliers autour du cinéma, assistent au festival et, pour certains, réalisent des reportages pour Festimages, le journal télévisé diffusé pendant la durée du festival.
* Des projections sont organisées tout au long de l'année au cinéma la lucarne, à Créteil, à la Cinémathèque française, aux cinéma Les 3 Luxembourg et Action Christine, à Paris
* Le festival dispose d'un Centre de ressources, IRIS.
* Les principaux prix décernés sont :
Grand prix du jury
Prix du jury Anna Politkovskaia
Prix du jury graine de cinéphage
Prix Francetv au féminin
Prix Ina réalisatrice créative
Prix du public meilleur long métrage fiction
Prix du public meilleur long métrage documentaire
Prix du public meilleur court métrage étranger
Prix du public meilleur court métrage français
Prix Université paris est Créteil meilleur court métrage européen
Prix scénario " images de ma ville "
Résumé producteur [Source internet : www.filmsdefemmes.com]

Créé en 1979, le Festival International de Films de Femmes de Créteil accueille des réalisatrices du monde entier, avec près de 150 films qui défendent avec talent le regard des femmes sur leur société. Lieu témoin de débats historiques, le festival reste attentif aux engagements artistiques, politiques et sociaux des femmes dans le monde, à travers leur cinéma.
Fidèle à ses engagements pour lutter contre toutes formes de discrimination, de race, de sexe, de culture, de classe sociale, il assume son double héritage envers le féminisme et l'action culturelle, en plaçant l'interrogation sur l'image et les modes de représentations au centre de ses réflexions.

Le Festival International de Films de Femmes organise à la Maison des Arts de Créteil où il réside, un grand festival annuel, unique au monde, pour faire découvrir les réalisatrices de tous les pays. Lieu privilégié d'exposition du cinéma des réalisatrices du monde entier, il est devenu avec le temps la seule manifestation professionnelle internationale d'envergure sur un cinéma d'auteur longtemps discriminé et encore mal diffusé.
La place du Festival dans le paysage cinématographique local, national, européen et international reste primordiale. Vitrine unique au monde, le Festival reste attentif à la qualité du regard des femmes sur les sociétés, leur rend hommage, valorise leurs différentes cultures, célèbre les actrices, les scénaristes, les monteuses, les chefs opératrices et toutes les travailleuses du film.
Nous soutenons le cinéma des réalisatrices, appuyons leurs recherches, applaudissons à leurs innovations, leurs prises de positions, leur engagement
Les femmes ont eu à lutter contre leur propre censure pour accéder à de telles professions. Elles ont dû doublement travailler pour convaincre et obtenir les moyens de faire leurs films.
À travers notre manifestation, qui réunit chaque année plus de 130 réalisatrices et 20 000 spectatrices/teurs nous saluons leur contribution à l'évolution des regards et des modes de représentations des femmes du 21è siècle. Les réalisatrices explorent en priorité l'étendue des qualités humaines des personnages féminins et masculins, interrogent le genre en des portraits de femmes complexes, riches, multiples, susceptibles de correspondre à nos besoins d'identification selon un éventail de possibilités libératrices.

Depuis 1995, le Festival propose dans les quartiers des ateliers vidéo en direction des femmes. Une production de vidéo une minute est née au fil des ans sur des thèmes variés : Le Déplacement, Les Joies, Le Temps. Une pièce de théâtre a été montée à partir de certains ateliers sur le thème Moi c'est Juliette, Roméo parti. Ces productions sont diffusées dans d'autres villes et d'autres groupes en France. Un échange avec le centre Alma Mater en Italie sera initié lors d'un voyage collectif du groupe des Vidéo-femmes de Créteil.

Lieu d'éducation du regard et d'apprentissage des métiers
De plus, le festival s'intéresse au jeune public et anime les opérations Graine de Cinéphage, Lycée et Collège au cinéma qui proposent aux lycéens et aux collégiens une série d'ateliers sur les métiers du cinéma avant le festival dans les classes, et pendant la manifestation dans les locaux du festival, une visite guidée à travers nos programmes et un jury inter-collèges (ou lycées).
Lieu de rencontres professionnelles, de réflexion, d'élaboration et de production de projets. Le Festival est un laboratoire des idées.
Depuis sa création, le Festival ne cesse de s'interroger sur le monde, l'actualité. Au sein même de notre programmation, nous mettons en place des forums sur des thèmes transversaux qui permettent à toutes les disciplines de se rencontrer. Nombreux sont les thèmes passés au 'microscope' du Festival : la violence, la prostitution, l'éducation, l'histoire des femmes, le féminisme, le sexisme, le racisme, l'exil, le sexe, l'art. À chaque fois, les réalisatrices discutent avec des personnalités de la recherche, des sciences sociales, humaines, des journalistes, etc. Le public est là aussi pour répondre, interroger, passer à la machine le sens commun comme les normes établies et mettre en place de nouveaux modes d'investigations.

Aujourd'hui plus qu'hier, le Festival poursuit son 'attitude témoignante'. Par lui, ont été véhiculées de nombreuses idées, de nombreux courants de pensée. Soucieuse de cette nécessité, Jackie Buet, la créatrice et directrice du Festival a mis en place, depuis une dizaine d'années, les leçons de cinéma. Ces leçons, ce sont les réalisatrices invitées qui les donnent. Elles nous livrent leurs parcours, leurs conceptions cinématographiques, etc. Ce sont de véritables leçons de vie, des témoignages poignants, des marques de l'histoire.

Laboratoire des idées, le Festival ne s'arrête pas là. Il permet à tous de rencontrer et d'échanger, et pas seulement aux femmes ! Philippe Barron a pu réaliser son documentaire "Neuf récits d'avortements clandestins", sur l'avortement clandestin dans les années 70. Grâce au Festival, il a pris des contacts, et a rencontré des femmes qui ont accepté de témoigner sur leur propre histoire.
Société de programmes Divers
Nature de production Production propre
Producteurs Producteur, Créteil : Association Festival International des Films de Femmes, 1998
Extension géographique National
Couleur Couleur
Sélection DL O
Numéro DL CO T 19980401 DIV 019
Base Autres Fonds
Chaîne de diffusion Divers fonds vidéo