• Accueil
 
TV-Radio résultats de votre recherche
ID Notice PHD99011316
Titre propre Les caravanes : caravanes du Sahara avec les Touaregs : 2ème partie
Titre collection Nuits magnétiques
Chaîne de diffusion France Culture
Date de diffusion 25/12/1985
Jour mercredi
Date d'enregistrement 25/12/1985
Statut de diffusion Première diffusion
Heure de diffusion 22:40:00
Heure de fin de diffusion 23:39:59
Durée 00:59:59
Thématique Ethnologie ; Sociologie ; Histoire ; Géographie
Genre Magazine ; Entretien ; Documentaire
Type de description Emission simple
Générique REA,Chapoullié Anne Marie ; PRO,Adler Laure ; PRO,Milovanoff Jean Pierre ; PAR,Claudot Hélène ; PAR,Hawad-poète
Descripteurs nomade ; désert ; tradition ; transport ; Touareg
Résumé documentaire - CD A ;
- Plage 1 : musique. Série sur les caravanes : "caravanes du Sahara avec les touaregs". Emission d'Anne Marie CHAPOULLIE et Jean Pierre MILOVANOFF. Les caravanes du Sahara avec les Touaregs. ;
- A 01'05'' : Le poète HAWAD explique que pour lui la caravane c'est le désert. Ce type de caravane est actuellement interdit, mais on en rencontre plein le désert. On rencontre encore des touaregs qui cherchent à éviter les postes de frontières et vivent encore de cela. Cela ne rapporte pas comme cela rapportait autrefois. Musique en fond sonore. Le nombre de chameaux par caravane. ;
- A 02'10'' : Hélène CLAUDOT du CNRS parle du marché des souks, ville ancienne en ruine, au nord du Mali. Musique en fond sonore. Au Moyen Age, il y avait une caravane de 20.000 chameaux chargés de produits venant d'Orient. ;
- A 02'50'' : HAWAD explique que leur caravane autrefois allait jusqu'en Chine. Les caravane touareg n'allaient pas jusqu'en Chine mais il y avait des relais qui allaient en Egypte, Afghanistan puis en Chine. ;
- A 03'50'' : chant. ;
- A 04'24'' : il parle des différents types de caravanes. Celles qui partent au sud vont chercher les céréales. Elles partent toutes en même temps. ;
- Plage 2 : les autres caravanes. Une catégorie remonte vers le Nord et va jusqu'aux rivages méditerranéens. C'est la caravane du commerce. C'est autour d'elle que les autres caravanes fonctionnent pour trouver des monnaies d'échange, pour alimenter cette grande caravane qui monte du Sud au Nord, qui lie l'Afrique noire et les rivages méditerranéens jusqu'en Egypte. Les autres caravanes bivouaquent autour de celles-là. Les produits de l'Afrique soudanaise. L'artisanat des touaregs. Les voyages des caravanes. Les différentes vitesses des caravanes. ;
- A 03'30'' : chant. ;
- A 04'13'' : il explique qu'ils ont 9 mois de travail et 3 mois de repos. La durée du voyage de la caravane. Sur le moment du départ de la caravane. Le vent est l'ennemi de ces hommes. ;
- A 05'43'' : chant. ;
- Plage 3 : il explique que chaque caravane correspond à une tribu ou une famille. Ces gens forment une ligne d'Indiens incroyable avec trois ou quatre guides. Mais, pour eux, les meilleurs guides sont les chameaux. Souvent dans le désert, le chameau indique la route malgré le vent ou les puits. La recherche du puits est difficile car il est recouvert par une dalle. ;
- A 02'11'' : musique. ;
- A 02'30'' : il trouve que tout repose sur ces chameaux qui dirigent la caravane en plus des guides. Pris dans un vent de sable, ils laissent les chameaux libres et ce sont eux qui décident de partir et de les amener à ces puits. ;
- A 03'22'' : musique seule. ;
- A 03'40'' : il explique qu'ils étaient très nombreux avec leurs moutons et leurs chameaux. Beaucoup de gens les suivaient pour aller travailler en Libye. Il se souvient que cette caravane a duré 2 mois. Il a fait d'autres caravanes moins dures que celle-là. Pour lui la vraie caravane, c'est celle-là. Il l'a fait à 18 ans. On ne monte sur le chameau que s'il fait très chaud. Quand il fait froid, ils ne montent pas du tout sur le chameau du matin au coucher du soleil. ;
- Plage 4 : musique. ;
- A 01'26'' : sur fond musical, il explique qu'une fois la caravane partie, elle ne s'arrête pas. Si un homme meurt, ou un chameau tombe, la file de la caravane ne va pas s'interrompre. Les haltes sont calculées sur 5 ou 6 jours. Si on perd du temps, on perd de l'eau. Les gens pendant la journée ne s'arrêtent pas pour manger, mais ils mangent en marchant. Ils font même du thé en marchant : description. Ils cuisinent parfois en marchant. Quand quelqu'un est malade, on l'installe sur un chameau mais on ne s'arrête pas. On ne peut pas s'arrêter au risque de perdre toute la vie de la caravane. ;
- A 03'45'' : musique. ;
- Plage 5 : la caravane ne s'arrête pas du matin au soir. Parfois, elle ne s'arrête qu'à l'aube pendant une heure. ;
- A 00'24'' : musique. ;
- A 00'54'' : comment ils se dirigent ? C'est d'abord grâce aux étoiles mais surtout par le vent. Pendant la journée, on se repère par rapport à l'ombre de l'oreille des chameaux. A 1 km près il sait s'il dévie de sa direction. C'est valable quand on va de l'Est à l'Ouest. Mais, quand on monte du nord au sud, pendant la journée, on se repère par les traces du vent sur le sable. ;
- A 03'05'' : musique. ;
- A 03'45'' : il explique que parfois le vent de sable éclipse tout. Ni les étoiles, ni l'écriture du vent sur les dunes, ni l'ombre du chameau ne sont visibles. On est paralysé par la peur et l'angoisse. ;
- Plage 6 : il y a des guides aveugles qui arrivent à s'orienter quasiment par intuition. On risque de perdre ses chameaux car ils s'affolent et ils fuient. Il faut alors laisser l'animal se repérer seul. ;
- A 01'55'' : musique. ;
- A 02'40'' : il explique que si on aime le désert, on doit aimer ces caravaniers et accepter la mort et la lutte contre la mort. Sur un récit qu'on lui a fait sur une caravane qui s'est perdue. Musique en fond sonore. ;
- Plage 7 : la recherche de la caravane. Musique en fond sonore. ;
- A 00'32'' : musique. ;
- A 02'57'' : il raconte un autre récit sur une très grande caravane. ;
- Plage 8 : au 4e jour, tout le monde était désespéré et pensait mourir. Heureusement, ils ont finalement trouvé un puits, mais l'eau était sale et dangereuse. C'est le lait d'une chamelle qui a sauvé la caravane entière. ;
- A 02'44'' : musique. ;
- A 03'11'' : dans ces caravanes, on voit des gens qui chantent en improvisant. Il y a aussi des chants improvisés où toute la caravane chante. Cela accompagne le rythme de la caravane. ;
- A 03'55'' : il chante un chant. ;
- A 04'47'' : des voyageurs ont parfois des tambourins pour accompagner cette chanson. C'est le même tambourin qui avant l'aube réveille les caravaniers. Cela ressemble au rythme du vent. ;
- Plage 9 : chant. ;
- A 00'30'' : sur les chants. Les gens chantent sans arrêt. Ils préfèrent les voyageurs qui chantent plutôt que ceux qui parlent. Le discours est dangereux dans une caravane. ;
- A 01'28'' : il chante un autre chant. ;
- A 02'18'' : souvent celui qui chante se met debout sur son chameau. Il crie pour mettre en scène toute la caravane et que les autres reprennent les chants. ;
- A 02'43'' : autre chant. ;
- A 03'00'' : la chanson devient comme un cri. Sur les paroles. Les chants sont doux et deviennent ensuite comme des cris. ;
- A 03'48'' : chant. ;
- A 04'10'' : on jette des provisions pour "la part du désert" : mais ces provisions que l'on jette sont des discours qui ne veulent rien dire. Ils sont là uniquement pour occuper l'âme. ;
- Plage 10 : sur ce cri de la guerre. ;
- A 00'11'' : il pousse ce cri et récite ensuite un chant. Il traduit ensuite ce récit. ;
- A 01'30'' : chant. ;
- A 01'56'' : musique. ;
- A 03'30'' : il explique que la caravane est le monde de la solitude. Pour les touaregs c'est un univers d'hommes même si dans une caravane il y a aussi des femmes. C'est un monde de l'exaltation et de l'extase. Les femmes participent rarement aux caravanes. ;
- Plage 11 : chant. ;
- A 00'43'' : il parle des corbeaux sur les caravanes. Ils peuvent parfois aider une caravane à trouver un point d'eau. Il suit les caravanes pendant des kilomètres. Il y a des rapports d'amitié avec eux. L'aide qu'apportent les corbeaux pour la caravane. Il parle d'une tribu appelée'les charognards'.;
- Plage 12 : chant. ;
- A 00'37'' : il parle de l'interdiction des caravanes depuis 1963. Cela s'est accentué en 1975. Il n'y a pas beaucoup de caravaniers. Les gens qui partent ne l'annoncent pas et font cela discrètement. Ils ont peur d'être dénoncé. Les caravanes deviennent de plus en plus dures. Il y a beaucoup de morts car ils sont obligés d'éviter les routes fréquentées par les douaniers. ;
- A 01'38'' : chant.
Résumé producteur Chargée de réalisation : Anne Marie CHAPOUILLIE
Société de programmes Radio France
Nature de production 01
Producteurs Producteur, Paris : Radio France, 1985
Extension géographique National
Base Archives Radio Pro
Fonds INA - Radio France