• Accueil
 
TV-Radio résultats de votre recherche
ID Notice PHD98034239
Titre propre Les caravanes : La dernière caravane : 7ème et dernière partie
Titre collection Nuits magnétiques
Chaîne de diffusion France Culture
Date de diffusion 27/12/1985
Jour vendredi
Date d'enregistrement 12/12/1985
Statut de diffusion Première diffusion
Heure de diffusion 10:00:00
Heure de fin de diffusion 10:51:20
Durée 00:51:20
Thématique Ethnologie
Genre Documentaire
Type de description Emission simple
Générique REA,Chapoullié Anne Marie ; PRO,Veinstein Alain ; PRO,Adler Laure ; PRO,Milovanoff Jean Pierre ; PAR,Michaud Roland ; PAR,Michaud Sabrina
Descripteurs photographie ; expédition ; tradition ; nomade ; Népal ; peuple (Tamang)
Descripteurs secondaires Himalaya ; Népal
Résumé documentaire La dernière caravane passant par les cols du Pamir.
===================
- CD A ;
- Plage 1 : musique. Série "Les caravanes" par Anne Marie CHAPOULLIE et Jean Pierre MILOVANOFF. Aujourd'hui : la dernière caravane. MILOVANOFF lit un texte extrait d'un poème d'un poète tibétain sur fond musical. Sur les histoires de caravane. Sabrina et Roland MICHAUD ont accompagné une des dernières caravanes kirghizes dans les cols du Pamir, aujourd'hui occupés par une armée étrangère. On suivra cette caravane de Tartarie tout à l'heure après un détour au Népal chez les Tamang que connaît bien Gérard DAUPHIN. ;
- A 01'58'' : Gérard DAUPHIN situe cette chaîne himalayenne. Description. Il y a eu et il y a toujours des routes de commerce qui traversent cette barrière. Les hommes, les marchandises et les troupeaux y passent. Sur une des grandes voies de commerce au Népal. Les autres voies de commerce notamment dans le centre du Népal. ;
- A 04'35'' : chant. ;
- Plage 2 : les produits de ce commerce transhimalayen.;
- A 01'16'' : musique. ;
- A 01'53'' : il parle des Tamang qui vivent à 4 jours et demi de marche du plus proche bazar et de la route asphaltée la plus proche. Ils doivent porter tout ce qu'ils ne produisent pas dans leur terroir dans leurs villages. Tout est porté à dos d'hommes car les chemins sont très mauvais. ;
- A 04'12'' : musique. ;
- A 04'38'' : il explique que l'on part assez tôt le matin. Il n'y a pas de relais. Musique en fond sonore. Récit des déplacements.;
- Plage 3 : le feu est fait avec les moyens du bord. Il faut porter la charge et le petit bois pour le feu du soir. On porte aussi ses couvertures et la nourriture que l'on consomme sur la route. ;
- A 01'07'' : musique. ;
- A 01'17'' : le long du chemin, ils croisaient d'autres caravanes avec des porteurs qui avancent doucement. La charge est portée dans le dos avec une ceinture frontale. ;
- A 02'25'' : on part très tôt et l'on ne mange rien. On se lève, on remet la charge sur le dos et on repart. Description des déplacements. ;
- A 04'18'' : chant tamang.;
- Plage 4 : chant. ;
- A 00'21'' : il évoque ses Souvenirs de chansons. Même les hommes aiment bien chanter. Récit. Chant en fond sonore. Sur les chants traditionnels anciens à forte consonance tibétaine. ;
- A 01'15'' : chant. ;
- A 01'45'' : les autres dangers de cette route. Chant en fond sonore. Sur ces gens que l'on repère dans les bazars et qui se font détrousser. ;
- A 02'37'' : musique. ;
- A 03'08'' : il parle des anciennes caravanes aujourd'hui disparues en Himalaya. ;
- A 04'17'' : chant.;
- Plage 5 : Sabrina et Roland MICHAUD parlent des caravanes du Pamir. Il explique qu'en 1967, ils ont été fascinés par l'Afghanistan et ils ont essayé d'aller dans cette petite pointe, le bec de canard, pointe qui pénètre en territoire chinois. C'était une région interdite. Musique en fond sonore. Il a réussi à rencontrer le chef kirghize qui était dans son campement d'été. Ils voulaient faire un reportage photographique. ;
- A 00'55'' : il a vu des chameaux à deux bosses, plus photogéniques que les dromadaires du désert. ;
- A 01'52'' : musique. ;
- A 02'05'' : sur fond musical, il explique qu'ils sont retournés en Afghanistan en plain hiver avec cette idée de retourner dans le Pamir. Leur itinéraire. ;
- A 03'15'' : leur arrivée au chef lieu de cet endroit. ;
- A 04'33'' : chant. ;
- Plage 6 : Sabrina raconte une tempête très violente. Elle avait avec elle un Kirghize qui ne la laissait jamais seule car elle ne pouvait pas aller au même rythme que les autres. ;
- A 01'07'' : chant. ;
- A 01'40'' : il explique que cette caravane a une raison tout à fait économique. Ces Kirghizes sont des peuples semi-nomades aujourd'hui. Ils vivent uniquement de leurs troupeaux. En hiver, le sol gèle et l'herbe est presque inexistante et donc les troupeaux ne donnent plus de lait. Ils vont manquer de nourriture. Pour effectuer la soudure, ils vont aller dans ces vallées plus basses pour arriver à des altitudes plus basses. ;
- A 04'04'' : musique. ;
- A 04'24'' : la caravane ne fait pas halte à midi pour prendre un repas. ;
- Plage 7 : on leur accordait la faveur de faire une halte le midi. Sur la yourte, tente ronde des peuples turco-Mongoles, de la haute Asie. Description. ;
- A 02'57'' : chant.;
- A 04'35'' : Sabrina explique que pendant toute la marche de la caravane, ils ont été étonnés du silence de cette caravane. ;
- Plage 8 : il explique que cette partie de la route de la soie était sans doute le morceau le plus dur. ;
- A 00'38'' : chant. ;
- A 01'18'' : il explique que le chef caravanier est en tête de la caravane et de temps en temps, il arrête la caravane, se penche sur la glace et écoute et évalue si la couche de glace est plus ou moins épaisse. ;
- A 02'32'' : Sabrina parle de l'écoute de cet homme. Cela donne une note humaine à ce paysage qui est très inhumain. On voyait des parois verticales très hautes où le soleil ne venait qu'à midi. ;
- A 03'23'' : il évoque les moments les plus difficiles quand un chameau glisse sur la glace et s'affaisse. Il faut arrêter le flot de la caravane et le décharger. Les caravaniers aident et tout le monde participe. Il y a une communauté devant la difficulté. ;
- A 04'09'' : Sabrina explique qu'à un moment de l'autre côté de la rivière il y avait la Russie. La nuit venait. ;
- Plage 9 : récit de cet épisode où finalement tout s'est bien passé. ;
- A 00'38'' : musique. ;
- A 01'20'' : elle explique que le camp kirghize était à 4000 mètres d'altitude. C'était difficile à supporter. Dans le camp, les caravaniers se détendent enfin. Ils ne font rien. Ils se chauffent autour du feu et préparent leur nourriture favorite : une sorte de fondue de formage. Sur ce fromage dur comme de la pierre. Les femmes travaillent beaucoup dans le camp. Les Kirghizes n'habitaient pas au Pamir à l'origine. Origines des Kirghizes. Le problème de l'altitude. ;
- A 04'27'' : chant. ;
- Plage 10 : il explique que cette région stratégique, les Kirghizes à l'arrivée des communistes en Afghanistan sont passés au Pakistan, ce qui était leur dernière ressource. Malheureusement, ils n'ont pas été très heureux là. Finalement la Turquie a accepté de donner l'hospitalité à ce millier de Kirghizes. Ils sont actuellement installés en Anatolie orientale dans l'Est de la Turquie. ;
- A 01'55'' : aujourd'hui personne ne pourrait revivre cette expérience puisqu'il n'y a plus de caravanes ni de Kirghizes dans cette région. ;
- A 02'12'' : musique. Enregistrement de musiques kirghizes.
Société de programmes Radio France
Nature de production 01
Producteurs Producteur, Paris : Radio France, 1985
Extension géographique National
Base Archives Radio Pro
Fonds INA - Radio France