TV-Radio résultats de votre recherche
ID Notice 3221728.001
Titre propre Paul Fogel
Titre collection Mémoires de la Shoah
Fonds INA Mémoires de la Shoah
Date de diffusion 11/07/2005
Jour lundi
Statut de diffusion Première diffusion
Heure de diffusion 00:17:00
Heure de fin de diffusion 03:23:54
Durée 03:06:54:00
Thématique Histoire
Résumé Sommaire de l'entretien :
L A JEUNESSE ET LE DEBUT DE LA GUERRE (23' 15'')
La famille et l'enfance (8' 9'')
L'exode (5' 8'')
Les mesures antijuives (9' 57'')
ARRESTATION ET TENTATIVE D'EVASION (39' 32'')
L'arrestation (10' 4'')
L'évasion du convoi pour Sobibor (9' 5'')
La mort des deux parents (5' 5'')
La fuite et la seconde arrestation (8' 18'')
L'emprisonnement en Allemagne (7' 0'')
LA DEPORTATION (1h 15' 8'')
L'arrivée à Auschwitz I (14' 3'')
Birkenau (8' 44'')
Le transfert à Schwientochlowitz (9' 46'')
Les conditions d'internement à Schwientochlowitz (11' 36'')
La marche de la mort vers Mauthausen (13' 49'')
Le travail à l'usine de Gusen II (9' 9'')
La déshumanisation des déportés (8' 0'')
L'APRES GUERRE (36' 20'')
L'arrivée des Américains à Gusen (11' 32'')
Le retour dans la famille et la mort du frère (12' 4'')
La reconstruction d'une vie (7' 3'')
La nécessité de témoigner (5' 41'')
PRESENTATION DES DOCUMENTS (2' 9'')
La mère et le père (2' 9'')

Noms de personnes citées au cours de l'entretien :
Paul Chevalier ; Henry Bulawko ; Sylvain Kaufmann ; Bernard Rosenberg ; Steiner ; Schneidermann

Noms de lieux cités au cours de l'entretien :
Oswiecim ; Wlodawa, Pologne ; Darmstadt ; Francfort-sur-le-Main ; Linz ; Saint Blasien ; Lac de Titisee ; Reichenau

Noms de camps évoqués au cours de l'entretien :
Sachsenhausen
Gross-Rosen
Schwientochlowitz ou Swietochlowice
Sobibor
Maïdanek
Birkenau
Mauthausen
Gusen II
Résumé producteur Paul Fogel est né à Paris le 10 octobre 1923 d'un père Juif polonais et d'une mère française. La famille Fogel - le père, la mère et le frère aîné - vit dans le XIIe arrondissement de Paris, où le père exerce le métier de maroquinier. Le 26 février 1943 à six heures du matin, la police vient arrêter les Fogel dans leur appartement, sur dénonciation. La famille est internée à Drancy, avant d'être déportée le 25 mars 1943 par le convoi 53 à destination de Sobibor. Dans le wagon, Paul rencontre Sylvain Kaufmann, déterminé à s'évader. Avec un groupe de jeunes hommes, ils parviennent à scier le plancher du wagon. Paul et son frère sautent sur la voie, les parents restent dans le convoi : ils seront assassinés à Sobibor. Le train a déjà passé la frontière lorsque Paul et son frère parviennent à s'échapper. Ils errent en Allemagne, essayent de se cacher dans les bois. Ils ne tardent pas à être repris par la Gestapo. Ils sont emprisonnés en Allemagne, puis à nouveau déportés en avril 1943, à Auschwitz. Paul Fogel est transféré à Birkenau, puis dans le kommando de Schwientochlowitz où il fabrique des vis pour les canons dans une usine d'armement. En janvier 1945, l'Armée rouge approchant, les Allemands évacuent le camp. Au terme des trois ou quatre jours des "marches de la mort", Paul Fogel arrive à Gross-Rosen, puis est mis dans un train pour le camp de concentration de Mauthausen. A une dizaine de kilomètres de là, il travaille comme tourneur dans l'usine souterraine de Gusen II . Lorsque les Américains libèrent Gusen, le frère de Paul, atteint de la phtisie, est pris en charge par la Croix Rouge dans un sanatorium de la Forêt Noire. Il ne survit pas. Paul, après une période de convalescence près du lac de Constance, est rapatrié. A l'hôtel Lutetia, sa tante l'attend. Paul Fogel a toute de suite éprouvé la nécessité de transmettre son expérience et témoigne dans les lycées et les collèges.
Genre Interview entretien ; Série
Type de description Episode ou partie d'un programme
Générique JOU,Vitkine Antoine ; PAR,Fogel Paul
Chapeau Né 10 octobre 1923 à Paris, Paul Fogel est fils de parents morts en déportation et un ancien déporté lui-même.
Au cours de cet entretien, il revient sur sa jeunesse au début de la guerre, raconte l'arrestation de sa famille et son évasion du convoi pour Sobibor, puis sa seconde déportation, d'Auschwitz à Mauthausen en survivant aux "marches de la mort" de janvier 1945, et sa reconstruction après la guerre, où la nécessité du témoignage a pris toute sa place.
Société de programmes Divers
Nature de production Coproduction
Producteurs Producteur, Bry sur Marne : Institut national de l'audiovisuel, 2005
Extension géographique National
Couleur Couleur
Doc. d'accompagnement Texte
Sélection DL O
Numéro DL DO T 20050601 DIV 017.001
Base Autres Fonds
Chaîne de diffusion Divers fonds vidéo
Titre matériel Paul Fogel